Il est crucial de ne pas se tromper dans le choix de ses partenaires. C’est encore plus vrai concernant son expert-comptable, acteur clé de votre survie. S’il n’est pas obligatoire d’avoir un expert-comptable, il n’en reste pas moins qu’il participe à votre réussite et au respect de la réglementation.

Alors, comment bien choisir son expert-comptable ?

  1. Tout d’abord, il doit être expert-comptable et non simplement comptable. Un comptable ne peut être indépendant. Il exerce forcément au sein d’une société. Vérifiez donc que votre futur partenaire est bien inscrit à l’ordre des experts-comptables.
  1. Ensuite, il doit être d’une totale transparence : et pour être transparent, il doit traiter vos pièces comptables de manière régulière. En effet, s’il vous fait attendre trois semaines pour vous envoyer des documents dont vous avez un besoin urgent (pour une demande de prêt par exemple), c’est que vos comptes ne sont pas à jour dans ses logiciels. Mieux, choisissez un expert-comptable proposant un outil d’accès à distance, tel Itool par exemple. Ainsi vous pouvez accéder 24h/24 à votre comptabilité, ce qui oblige votre partenaire à être à jour.
  1. Vous devez conjointement signer une lettre de mission. Ce document est votre contrat. S’il tarde à vous l’envoyer, c’est mauvais signe !
  1. Testez sa réactivité. Posez-lui des questions. Il doit pouvoir vous répondre dans les 48h maximum.

Un bon expert-comptable vous conseillera quant à la manière d’optimiser votre pouvoir d’achat, tout en payant le moins d’impôt possible. Il doit aussi vous alerter sur des choix stratégiques concernant le développement de votre activité. Il a tout intérêt à ce que vous vous développiez afin de vous conserver comme client. Une société en liquidation est un client perdu.

Enfin, tendez l’oreille ! Renseignez-vous auprès de votre entourage et de vos autres partenaires sur leur expert-comptable. Le bouche à oreille fonctionne très bien en la matière.